Seize the day

Aujourd’hui c’est comme une partie de moi qui meurt, et puis je n’arrive pas à pleurer.
J’ai oublié les synonymes du mot «  tristesse ».
Maintenant ce qu’il nous reste à faire sans toi c’est te remplacer.

Alors je sens ta peau, ton corps et toi. Voilà, nous resterons nus contre un monde défait.Tes empires m’ont glissé, sans retenir, et déjà je me sens prêt à te résister. Tu vois, on saura s’enfuir.

On m’a vu marcher sur l’eau.Putain, la vie est belle. Une larme dans le dos.Le monde est mort. A ce qu’il paraît, je n’ai aucun remord à t’y emmener et nous n’avons plus de temps à perdre. on restera libre de résister.

Ton visage, nos visages, une parade, et puis s’en va.
Je ne sais pas où l’on va mais on ira

Je t’emmènerai la nuit, je t’enlèverai d’ici. Et le temps nous donnera des endroits où l’on ira. Et le vent nous forcera  à plier la peur de soi.

Alors tu sens ma peau mon corps et moi déjà à l’intérieur de toi et moi
Tes empires ont glissé sans retenir, je rentre dans ta vie comme dans la nuit.

Tu vois, on saura s’enfuir.

Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un Saint, mais tu es l’un et l’autre et tellement de choses encore. Tu es infiniment nombreux. Celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui aime, celui qui cherche et tous les autres ensemble. Trompe toi, sois imprudent. Tout n’est pas fragile. N’attend rien que de toi, parce que tu es sacré, parce que tu es en vie.

Parce que l’important n’est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d’être.

”(…) Vous savez ce petit truc qui vous met en confiance des deux côtés, qu’importe ce qu’il se passe, le lieu, l’endroit, la distance, vous savez qu’on pense à vous.” 

TotallyLayouts has Tumblr Themes, Twitter Backgrounds, Facebook Covers, Tumblr Music Player and Tumblr Follower Counter